• SPRINGSTEEN reprend espoir (MBPR aussi)

     

     

     

    On l’avait laissé dans un état second, remonté comme jamais et en rage contre cette crise financière grevant le quotidien de milliers de petites gens victimes selon lui de l’irresponsabilité d’une petite minorité au pouvoir.

    C’était il y a deux ans avec l’album Wrecking Ball, un disque qui m’avait alors qu'assez peu convaincu, le Boss me paraissant à court d’idées.

    Aussi, votre serviteur n'a pas sauté au plafond lorsqu'il a appris le retour du rocker américain dès cet hiver avec une nouvelle galette intitulée « High Hopes ».

    Un disque atypique, composé de chutes de studio, de faces B et de covers réalisé en collaboration avec un musicien dont la présence ici peu étonner : Tom Morello, le six-cordiste attitré de l’escouade fusion Rage Against The Machine. 

    Une collaboration surprenante mais qui possède sa raison d'être (comme dirait Pascal).

    Tout commence en 2007 lorsque le chanteur entend la version d’un de ses classiques « The ghost of Tom Joad » par RATM.. Sa Majesté Bruce, avait alors  demandé au guitar hero de rejoindre son groupe afin de jouer avec lui et son groupe le morceau sur scène (ce qui fut fait à plusieurs reprises). Une amitié était ainsi née.

    Sur ce High hopes, on peut donc entendre le son caractéristique du musicien à casquette. Solos metal (parfois interminables), rythmiques saturées et bruits divers, la présence de Morello ne passe pas inaperçue sur ce disque.

    Toujoursà la recherche de nouvelles idées, le chanteur est désormais prêt à expérimenter de nouvelles choses pour ne pas chuter dans les oubliettes de l'indifférence.

    Sur ce High Hopes, on trouve donc des chutes de studio mais également des versions inédites de titres déjà bien connus de l’américain, tels que l’engagé et poignant  « American Skin » ou encore «Frankie Fell love » qui ne figuraient jusqu'ici sur aucun de ses disques.

    Aventureux, Springsteen reprend également ici deux titres du répertoire punk : « Dream baby dream » du duo Suicide et « Just like Fire would » des australiens The Saints.

    Toujours à la pointe le Boss.

    Bien joué, le public a apparement décidé de suivre le chanteur sur ce nouveau chemin, High Hopes s'étant classé directement numéro 1 au Billboard américain (ce qui fait de Springsteen le recordman de ce genre de gratifications) et numéro 2 en France.

    Quand à MBPR, il se prend à rêver d'un nouvel album de l'américain du niveau de Born to run ou de Darkness on the edge of town, des disques essentiels.

    Le rêve est permis.

    MBPR

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :