• SPRINGSTEEN fait son gaucho à Santiago (Chili)

     

     

    C'était une des dates les plus attendues de la tournée sud-américaine du Boss.

    Celle qui devait mener le chanteur du New-Jersey au stade de Santiago du Chili, lieu  hautement symbolique.

    En 1988, la tournée Amnesty International à laquelle l'américain participait (avec Sting, Peter Gabriel et Tarcy Chapman) n'avait pu entrer à Santiago et avait donc fait halte à Mendoza, la ville argentine la plus prochei. A cette occasion, chqaue artiste de visiter le Chili une fois la démocratie revenue.

    C'est donc une promesse vieille de plus de 25 ans que le Boss est venu honorer la semaine dernière en se produisant dans la grande enceinte chilienne.

    Et comme BS fait rarement les choses à moitié, il en a profité pour rendre hommage à un des symboles de l'oppression exercée par le régime Pinochet, le chanteur Victor Jara, torturé et assassiné dans ce même lieu, dont il a repris la chanson emblématique "Manifesto" devant plus de  60 000 personnes émues comme on l'imagine..

    Ecoutez, ça se passe de commentaire.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :