•  

     

     

     

     


    votre commentaire
  •                  

     

           

               Bon week end !

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

       

           Il y a trois ans, la salle parisienne accueillait l'auteur de "Champagne" afin de célébrer avec lui ses 50 ans de          carrière.

           Hommage

     

     

     

       


    votre commentaire
  •                     HIGELIN, ce héros

     

    Vendredi 6 avril 2018. Etrange journée.

    Tandis qu'on se prépare à mettre en terre Notre Président, les Français de réveillent avec une bien triste nouvelle : le décès de Jacques Higelin, mort à 77 ans... des suites d'une longue maladie.

    L'auteur de "Champagne" et de "Pars" s'en est allé, laissant derrière lui une oeuvre originale, déconcertante et singulière.

    Tombé du Ciel, le chanteur y est donc retourné.

    Discret et rare dans les médias, le chanteur à la chevelure hirsute brillait par son absence. Le privilège des grands.

    A l'image de ses collègues devenus célèbres à la fin des années 70, sa carrière était derrière lui, l'essentiel de sa discographie se conjuguant au passé.

    Au cours de cette dernière décennie, l'auteur de Tête en l'air avait réalisé deux jolis come-back discographique sous la forme de 2 albums parus à quelques années d'intervalles. Coup de Foudre publié en 2010 et le bien nommé Beaurepaire trois ans plus tard, qui lui valèrent les éloges de la presse spécialisé et des médias.

    Une reconnaissance grand public et médiatique méritée et légitime quoique tardive pour cet artiste singulier dont le style peu académique n'aura jamais fait l'unanimité.

    Il ne cherchait aucunement à plaire Jacques. il était. 

    Sur scène comme dans la vie de tous les jours, Jacques était un fauve, indomptable et insoumis. Un écorché comme l'on dit.

    Avec sa coiffure ébourriffante, sa silhouette déguingandée et sa voix rocailleuse, Higelin détonait.

    Ami proche de Brigitte Fontaine, le chanteur a été un pionnier dans le genre chanson-rock. 

    Apparu dans la lumière à la fin des années soixante, il aura effectué une belle mission sur Terre, décomplexant le rock d'ici et donnant naissance à trois enfants qui sont autant de petits flambeaux perdurant la lumière de leur père.

    Passionné de Charles Trénet , de Boris Vian et de Ferré, Jacques H a dépoussiéré la chanson française et contribué à ce qu'existe dans notre pays une scène rock. Téléphone, les Wampas, Indochine, Thomas Fersen ... jusqu'à aujourd"hui Feu! Chatterton sont des enfants d'Higelin. l'officieux grand-père de cette scène alternative rock hexagonale

    S'il ne possédait pas la renommée de l'autre JH, celui dont notre pays a il y a quelques semaines célébré la mort en grandes pompes, ce trublion poète n'en demeurait pour autant pas moins un artiste et un chanteur respecté et adulé par toute une frange de la population. 

    Parisien d'adoption, il sera inhumé ce jeudi au Père La Chaise aux côtés de ses modèles et idoles Jim Morrisson, Piaf ou Alain Bashung, lui aussi alsacien d'origine.

    R.I.P

      

                                HIGELIN, ce héros

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •                                  Le printemps blues de BEN HARPER (avec CHARLIE MUSSELWHITE)

     

    En ce début de printemps, le chanteur à la Weissenborn revient avec un nouvel opus (le 15ème) accompagné de son ami l'harmoniciste Charlie Musselwhite .  

    Il s'agit du second volet de cette collaboration qui avait donné naissance à un premier disque paru en 2013 intitulé Get Up(qui a remporté le Grammy du meilleur album de blues).

    C'est à l'occasion d'un titre enregistré en collaboration avec John Lee Hoker qu'Harper et CMW se sont liés d'amitié (longtemps demeuré inconnu, CMW est devenu au fil des années un des grands noms du blues ancestral qui a accompagné les plus grands et effectué une brillante carrière solo).

    Aux côtés de ce grand nom de la musique, l'auteur de "Jah Work" donne ici le meilleur de lui-même.

    10 titres d'un blues roots et moderne à la fois.

    Car c'est d'un disque véritablement anachronique qu'il s'agit ici avec ce No Mercy In This Land. 

    Un album de puriste, dont on pourrait croire qu'il fut écrit et composé par John Lee Hooker ou BB King.. 

    Disque de fan et de passionné, No Mercy In This Land se démarque de la masse des albums par son grande authenticité. 

    Qu'il soit acoustique (le superbe et brûlant "Love And Trust") ou dans une forme électrifiée, les deux compères rendent ici un bel hommage à cette musique sans âge. 

    BH "Ce que je sais, c'est que quand on joue et on chante du blues, on se sent mieux. Alors avec un peu de chance, ceux qui l'écoutent se sentent un peu mieux aussi", espère-t-il.

    C'est cet amour immodéré pour ce style musical que l'auditeur ressentira à l'écoute de cette galette.

    Ses fans le savent, l'ami Ben est (comme un célèbre pesonnage de BD) tombé dans la marmite tout petit déjà. Le chanteur californien a en effet grandi au milieu du magasin d'instruments de musique de ses grands parents. 

    25 ans après ses débuts, pas grand chose n'a changé chez cet artiste. .

    Héritier de la musique traditionnelle américaine, le californien recycle toujours avec talent et passion les styles de ses grands ainés.

    Artiste caméléon par excellence, BH met ici son art au service du blues et se pose en disciple des grandes figures de cette musique indémodable.  

    Avec ce nouvel exercice de style, le chanteur californien démontre une fois encore qu'il est un des artistes les plus importants de ces trente dernières années et que, la cinquantaine approchante, il a encore de beaux albums devant lui.

    MBPR

     

     Le printemps blues de BEN HARPER et CHARLIE MUSSELWHITE

     

     

     

     

     


    votre commentaire