• Pour Cantat c'est toujours la croix

    Après la séparation de Noir Désir en décembre dernier, c'est le retour sur la scène médiatique de son chanteur qui fait à nouveau les gros titres.

    Désormais libre de tout engagement, il devait monter sur les planches en mai 2012 à Montréal afin de participer à une pièce de théâtre inspirée de Sophocle et dirigée par son ami Wadji Mouawad (qui l'avait déjà employé lors de son précédent spectacle).

    La nouvelle de sa venue au Québec l'an prochain a déclenché de violentes réactions et une grosse polémique.

    "Scandaleux", "ignoble", "ignominieux", tels sont les qualificatifs les plus doux lus et entendus récemment dans les médias canadiens et dans la bouche de ceux que la venue du chanteur de Noir Désir dérange.

    "Cantat n'est pas le bienvenu sur le sol québecois" s'est même exprimé un homme politique du coin.

    Pour en rajouter une couche, la pièce en question devait être jouée au festival d'Avignon cet été.

    Hors, figure au menu de cette édition 2011 les lectures de Prévert par...  Jean Louis Trintignant.

    Apprenant la présence du meurtrier de sa fille lors du prochain festival, le père de Marie a immédiatement annulé sa participation et en a profité pour livrer à des journalistes, trop heureux d'avoir une nouvelle fois du grain à moudre avec cette affaire, son sentiment concernant la nouvelle vie de l'ex-chanteur de Noir Dez (pour faire court, il devrait se faire discret).

    Pas un geste, une esquisse sinon on tourne la vis", "les dégats, les excès ils vont vous les faire payer", chantait Cantat sur "Gagnants-perdants", un derniers morceaux du groupe.

    Il ignorait sans doute à quel point.

    Je rappelle à ceux qui en douteraient que Bertrand Cantat n'est pas un assassin.

    Il  a commis des actes terribles et irréparables pour lesquels il a été jugé et condammé.

    La question de sa nouvelle carrière et de ses projets futurs a davantage à voir avec la morale (et la douleur de la famille de la victime) qu'avec le droit ou la justice.

     

    MBPR

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Julie
    Samedi 9 Avril 2011 à 10:20
    cantat
    Personne ne doute de ses talents de comédien!!!.. il a fait ses preuves!..jouer à Avignon c'est manquer terriblement d'éthique...un bras d'honneur ( noir l'honneur!)prouvant qu'il n'avait ni amour ni respect pour sa maîtresse qu'il a assassiné. Heureuse pour ma part, que certains hommes solides sachent faire barrière à ce genre d'individu..
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :