• PIXIES

     

     

    Le lundi c'est Pixies.

    Celui-ci en l'occurence, qui coincide avec le retour sur disque d'un des groupes les plus influents de l'histoire du rock.

    The Pixies, où comment quatre jeunes américains très ordinaires ont, en une poignée d'albums peu ordinaires eux contribué à façonnet et modifier la face du rock moderne du rock.

    Il y a Charles Thompson, d'abord le chanteur/leader grassouillet, tyrannique et allumé, compositeur n°1 di groupe et passionné de SF, Joey Santiago le guitariste créatif qui n'aime rien de moins que les longs solos de guitare, la bassiste à la voix d'ange Kim Deal et enfin le discret David Lovering à la batterie.

    Quatre individus lambda et musiciens ordninaires pour une osmose unique et une alchimie qui débouchera sur des tubes alternatifs ("Where is my mind", "Monkey's' gone to heaven", "Hey", "caribou") qui ont marqué les amateurs de musique rock de la fin des années quatre-vingt et du début des années quatre-vingt dix.

    Mais un groupe se doit également d'être jugé à l'aune de l'influence qu'il a pu avoir sur ses confrèeres et successeurs.

    A ce sujet, les lutins de Boston auront été une des formations les plus influentes et pionnières d'un genre qui allait dominer le rock pendant plusieurs années : celui, alternatif, qui de Sonic Youth à Nirvana ou Smashing Pumkins allait imposer la scène américaine comme une des plus marquantes de l'histoire du rock de ces trente dernières années.

    Le come-back de ce nom prestigieux du rock undergound est donc certainement une bonne nouvelle pour les amateurs du genre.

    Enjoy!

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :