• PETER SEEGER est mort

     

     

     

     

     

     

    Peter Seeger...

    Je vous vois d’ici mes lecteurs (trices) : un « c'est qui ? » laconique tout autant qu'interrogatif a du mouvoir vos bouches bées à la lecture de l'énigmatique titre de ce post.

    Il est vrai (je le concède volontiers) celui dont il est question ici n'est pas un habitué des unes de vos quotidiens favoris.

    Et pourtant, c’est bien une légende de la musique (folk) qui s‘est éteinte ce matin à New-York à l’âge de 94 ans.

    Pete Seeger était tout à la fois : un pionnier, un mythe et une icône pour bon nombre de citoyens américains.

    Si son nom n’était que peu connu chez nous, ses chansons nous ont été en revanche transmises via des covers francisées : c’est le cas des classiques des yéyés que furent « Si j’avais un marteau » ou encore de « Guantanamera » repris par Joe Dassin (accompagné de Nana Mouskouri).

    Pionnier de l’engagement artistique, Seeger a également milité contre la guerre du Vietnam tout autant qu'en faveur des droits civiques des noirs américains. Sa chanson « We shall overcome » est d'ailleurs considérée comme l’hymne (non officiel) de ce mouvement.

    En plus d’avoir été l’inspirateur de musiciens de légende tels que Bob Dylan, Joan Baez ou encore Simon and Garfunkel, Peter Seeger est et demeurera une figure emblématique de la contestation aux USA.

    C’est donc un héritage immense (à la fois artistique et symbolique) que ce vieux grigou de 94 ans nous lègue en s’éteignant ce matin.

    Paix à son âme (qui était grande). 

     

      

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :