• NICOLAS SIRKIS (INDOCHINE) s'en prend aux Inrocks

                  NICOLAS SIRKIS s'en prend aux Inrocks

     

    35 ans de carrière, des millions d'albums vendus avec le groupe auteur de "L'aventurier" Nicolas Sirkis est devenu en trois décennies une icône tout autant qu'un personnage central du  paysage rock hexagonal.

    Récemment interrogé par une radio à propos de la polémique de la une des Inrocks avec l'ex chanteur de Noir Désir en pleine page, l'artiste a tenu des propos tranchés à ce sujet.

    « Nous n'avons jamais fait la Une des Inrocks et j'espère ne jamais la faire!".Pas parce qu'ils ont mis en couverture Bertrand Cantat. Je trouve que ce journal a torpillé le rock français en général par son snobisme »

    Un avis très critique à l'égard d'un journal qui selon le chanteur ne rassemble que 30 000 lecteurs (après vérification le chiffre exact se situe autour de 35 000).

    Concernant la question du retour sur scène et sur disque de l'ex leader de Noir Désir, Sirkis a évoqué un problème de décence "Lorsqu'on discute entre musiciens, les réactions sont unanimes : c'est normal il est musicien". "D'un autre côté, le problème c'est que quand un boulanger qui a tué sa femme continue à faire du pain, il ne se fait pas applaudir par ses clients. Donc là il y a problème de décence ».

    Une position intéressante du leader d'Indochine.

    Le chanteur a ensuite relaté une anecdote concernant l'ancienne formation de Bertrand Cantat

    « En 1986, on avait fait passé Noir Désir en première partie, avec les Innocents, et tout de suite j'avais remarqué dans ce groupe-là qu'il y avait un truc qui n'allait pas, il n'y avait pas une sorte de convivialité. Après, ça n'a rien à voir avec la musique ». 

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :