• MGMT ou VAMPIRE WEEK END : choisis ton camp !


    A cette période de l'année, nous autres passionnés et amateurs de sensations nouvelles sommes encore à la recherche du ou des groupes avec lesquels on espère passer un peu plus qu'un mois

    Identifier la « next big thing » le ou les artistes qui nous accompagneront tout au long de ces dix prochains mois, telle sera ta mission jeune jedi indé

    Cete année il semblerait que les States aient repris un peu la main
    Après un début d'année 2007 très brit pop (avec entre autres Klaxons ou The View) c'est semble-t-il de l'autre côté de l'Atlantique qu'il faut se tourner cette année pour mettre la main sur le ou les oiseaux rares recherchés

    Deux noms reviennent le plus souvent ces derniers temps sur les lèvres des individus les mieux informés : MGMT et Vampire Weekend
    Attention vous feriez bien de retenir les blazes de ces jeunes combos car on a à mon (humble) avis pas fini d'en entendre parler
    Pour le meilleur ou le pire?
    Telle est la question qui nous interroge ici entre autre

    Je commence par les premiers dans l'ordre chronologique d'apparition dans les bacs : MGMT
    Originaire de Brooklyn, ce duo qualifié le plus souvent d'electro-pop arrive un sacré buzz derrière lui et vient de sortir son premier album intitulé « Oracular spectacular » dont on dit beaucoup de bien

    Et effctivement ça part plutôt pas mal
    Dès les premières mesurs de "Time to pretend" single qui ouvre le disque on sait effectivement qu'on a pas à faire à n'importe qui mais plutôt à des jeuns loups prometteurs
    Le son d'ensemble est moderne et classique à la fois, les mélodies sont limpides et se retienent immédiatement bref c'est du bon et du lourd apparemment
    A la première écoute de ce disque on a un peu d'ailleurs l'impression d'écouter un groupe seventies qui aurait hiberné pendant trente ans avant de ressurgir une fois avoir découvert Arcade Fire ou Mercury Rev
    Vous voyez le genre
    MGMT (prononcez Management) fait dans le glam à la sauce psyché
    Les deux individus qui constituent ce groupe recyclent à leur manière et avec un talent certain les grands noms de la pop en les mélangeant avec des sonorités plus actuelles qui ne sont pas sans rapppeler la pop américaine des années quatre-vingt dix
    Un joli produit indé bien ficelé en somme?
    Peut être
    A la première écoute on est séduit et accroché par les « Time to pretend » « Kids » ou « Week end wars » autant de tubes et de singles potentiels
    On pense même à certains groupes de la décennie précédente comme Babylon Zoo

    Vous vous rappelez ce groupe sorti de nul part qui s'était fait connaitre dans le monde entier avec un seul morceau l'excellent et putaissier à souhait "Spaceman" illustrant une pub Levi's ce qui les avaient rendu célèbres dans le monde entier

    Même ambiance cosmique psyché ici et cette modernité dans les arrangements

    Bien sûr MGMT a d'autres atouts qu'un simple single à defendre sur ce "Oracular spectacular"
    Cependant après plusieurs écoutes, l'impression qu'il manque un petit quelque chose, une profondeur prend le dessus
    On aurait une personnalité plus forte, que quelque chose de vraiment authentique se dégage qui fait qu'on a le sentiment d'être en présence d'un vrai groupe et pas d'un produit préfabrique ou du dernier phénomène à la mode

    Car en plus d'être doué mélodiquement parlant MGMT traine avec eux un look bien à eux, une image qualifiée de néo-hippie qui, si elle colle parfaitement leur univers sens la stratégie commerciale et le marketing
    Hors quand on commence à parler davantage des tenues vestimentaires d'un groupe que de ses chansons j'ai tendance à conduire avec le frein à main ou encore le sourcil droit relevé
    La présence de M Fridman David (Flaming Lips, Mercury Rev) aux manettes devrait pourtant être de celles qui rassure pourtant ces dernières années ce grand producteur semble surtout attiré par l'appat du gain et le gros coup commercial tout autant que le potentiel artistique de ces protégés

    Tout ça pour dire que ce disque n'est pas inoubliable
    Il ya de bons voir de très bons morceaux (l'excellent "Of moons, birds and monsters") mais l'ensemble demeure perfectible

    En tout cas ils sont de la partie samedi prochain à St-Mâlo
    J'aurais donc l'occasion de vous en reparler

    Voilà on fait comme ça on en reparle


    http://www.myspace.com/mgmt


    A suivre : Vampire Weekend









  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :