• Loosing my REM


     

     

     Je vais pas vous la jouer initié ni fin connaisseur de la première heure du groupe.

    Non.

    Comme la plupart des français, j'ai découverte la bande à Michael Stipe en 1991 avec l'album Out of time.

    Sauf que moi, cétait en vacances à l'étranger, à Corfou, une ile grecque envahie chaque année par des milliers de touristes britanniques et que (décalage dans la distribution oblige alors) ces vacanciers avaient déjà entendu sur les ondes de leurs radios le second single de l'album "Shiny happy people" qui faisait un carton

    C'est donc ce titre que j'ai entendu en premier, suivi quelques jours après du fameux "Losing my religion" et de son intro légendaire à la mandoline.

    C'était il y a tout juste vingt ans.

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :