• La vague DETROIT

    On lui promettait la vindicte populaire, l’enfer de la foule, l’indifférence ou pire encore les gémonies.

    Plus de 3 mois après son retour en novembre dernier, il faut bien se rendre à l'évidence: tout ce qui avait pu être annoncé en termes de prédictions les plus sombres concernant le come-back de Bertrand Cantat se sont révelées fausses.

    Depuis le 18 novembre dernier ert la parution du premier album de son nouveau groupe,, l’ex chanteur de Noir Désir fait à nouveau des personnalités artistiques de notre Hexagone et Détroit est dors et déjà un nom de groupe qui compte.

    D'ailleurs, qu’il s’agisse du succès commercial (plus de 110 000 copies d'Horizons vendues à ce jour) ou des places de concerts qui s'arrachent en quelques heures, c’est bien d’une véritable vague à laquelle (ceux que ça intéresse et qui suivent l’actualité musicale de près) on assiste.

    La faute à quoi ? A une curiosité (malsaine) de la foule qui vrut à tout prix voir la bête, El Monstro, Cantat tel un phénomène de foire ? A une popularité de l’ex-chanteur de Noir Désir qui ne s’est jamais effondrée ? A la fidélité du public de Nwar Dez ?

    Ou plus simplement, à la qualité (incontestable celle-ci) d’un artiste respectable dans son travail, admirable même dans la recherche constante de la qualité dont il fait preuve, bref un chanteur, auteur-compositeur de très grand talent.

    Il faudrait en effet être soit sourd ou bien de mauvaise foi pour ne pas reconnaître à l'album de Détroit quelques qualités. 

    Fort de ce nouvel album,  le tour de France de Détroit passera certainement pas loin de chez vous entre avril et décembre prochain.

    N’hésitez pas une seconde.

    Le bonhomme vaut le détour.

    MBPR

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :