• La guerre EMI - RADIOHEAD est déclarée

    Les bouches s'ouvrent, les langues se délient et on hésite mêmepas à laver son linge sale sur la place publique en cé debut d'année

    Un nouvel épisode de la gueguerre opposant Radiohead et ses anciens patrons EMI vient de voir le jour par d'artciles et de communiqués de presse interposés

    Tout commence par un article paru récemment dans Le Times où l'on peut lire que, selon Guy Hands le nouveau patron de la maison de disques (tout juste rachetée par sa firme Terra Firma) , les raisons qui seraient à la base du départ de Radiohead d'EMi seraient essentiellement d'ordre financières et non artistiques ou d'un autre ordre comme il est fréquent de l'entendre ou de le lire

    Au cours des négociations avec la maison de disques, le groupe aurait réclamé dix millions de livres (treize millions cinq cent mille euros) pour le nouveau contrat, un budget marketing mondial de trois millions de livres (quatre millions d'euros) pour la distribution du nouvel album et la rétrocession des droits sur leur back catalogue

    youwatch streaming

    Une paille quoi

    (Pour ceuxqui n'en auraient pas (ou plus) connaissance rappelons que le groupe de Thom Yorke and co a signé à ses dbuts un contrat les liant à la maison de disques américaine pour une durée sept albums. "Hail to the chief" cloturant ce contrat (et (le live "I might be wrong recording" comptant comme un des sept) la question d'un nouveau label allait se poser concernant la sortie du nouvel album "In rainbows")

    Toujours selon Guy Hands, "Radiohead a demandé un montant incroyable et il ne nous a pas semblé correct que les autres artistes doivent en pâtir sur leurs gains"

    Le groupe s'est vu proposer une avance de 3 millions de livres par M. Hands pour son dernier album, mais a demandé plus

    Du côté de l'entourage du groupe et de son équipe, le son de cloche (on s'en dout) est tout autre

    Ainsi Bryce Edge, un des managers de Radiohead "On ne peut pas retourner chez EMI parce que Guy Hands a irrévocablement refusé de discuter sur le catalogue du groupe, quelques soient les modalités. Nous avons vendu 25 millions de disques et nous avons les droits moraux sur 6 albums. Nous voulons savoir comment ils vont être exploités dans le futur. Nous n'avons pas demandé de grosse avance, ou une garantie sur le marketing, les discussions ne sont jamais allées aussi loin."

    Radiohead n'a plus voulu discuter quand leur demande concernant les droits sur leur premiers albums a été refusée
    Ces 6 albums doivent rester sous le contrôle d'EMI pour une période de 50 ans, comme stipulé par la loi sur le copyright

    M. Edge a avancé le fait que de grands noms étaient sur le point de quitter la maison de disques. Les artistes sont excédés par le fait que les majors retirent encore des frais de packaging sur les bénéfices des ventes en téléchargement (sans packaging donc)

    Radiohead demande 42.5 livres par place pour sa prochaine tournée , l'année prochaine au Royaume-Uni, plus que pour les concerts de Prince au O2Arena de Londres. M Edge s'en explique : "On ne veut pas tourner pour perdre de l'argent. Ca coûte de l'argent de faire de la qualité, ce que le public attend. C'est une telle somme que nécessitent des artistes de cette stature"

    Le public rock appréciera

    Thom Yorke a aussi répondu à EMi sur le blog du groupe

    Voici le texte de sa réponse

    "pour information>>>

    Nous n'avons pas eréclamé un gros tas de fric à notre ancienne maison de disque EMI pour re-signer chez eux. C'est un M E N S O N G E.

    The Times, au Royaume Uni, devrait se renseigner sur ça avant d'imprimer de telles insanités.

    Ce que nous VOULIONs c'est plus de contrôle sur NOTRE TRAVAIL et sur son exploitation future par eux ( ndlr : par EMI) -
    ce qui nous nous semblait RAISONNABLE,
    tandis que nous avons tenté de conclure un marché.

    M. Hands n'était pas intéressé.
    Alors nous non plus.

    On a mis une croix dessus et continué notre route. Tristement.

    Cela nous affecte que cette merde se répande.

    Dégueuler sa merde, ou plus poliment, laver son linge sale en public, est un drôle de comportement de la part d'un patron de maison de disques internationale.

    Pour terminer sur une note plus joyeuse, nous n'avons touché aucune avance de "BREAD-HEAD" (ndlr : on ne comprend pas l'expression, disons du "pain béni") de la part des deux maisons de disques indépendantes (XL et TBD) pour notre nouvel album.

    Jugez par vous-mêmes.

    Et ca nous fait vraiment très plaisir de travailler avec eux. SHock !

    Au moins ils ne se comportent par comme des éléphants dans un magasin de porcelaine.

    Toute mon affection

    thom
    x "

     

    Chacun se fera sa propre opinion

    Entre-temps Radiohead a sorti le 31 décembre dernier son nouvel album sur de plus petits labels (XL recordings pour l'Europe, ATO pour les Etats Unis et Maple/Fontana pour le Canada) qui, toujours selon Thom Yorke, leur laisseraient une liberté à laquelle le groupe serait très attaché

    CQFD alors ?

     

    Pour ceux que ça intéresse, cliquez en direction des liens qui suivent

    http://www.radiohead.fr/Radiohead-et-EMI-ca-fighte

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :