• L'envol de Gus MUSICS

                         

     

    Près de trois années se sont écoulées entre la parution d’Aquaplaning premier opus de Gus Musics et son successeur Happening publié il y a quelques jours.

    Sur son premier effort paru en 2014, le tourangeau Gus Musics (de son vrai nom Gérald Chifflot) soldait les comptes d'une existence de musicien demeuré jusque ici dans l'anonymat et livrait huit titres bruts,  dévoilant un univers complexe, sombre et dense à la fois.

    Un premier album presque miraculeux, composé à la maison et fruit d’une rencontre toute aussi miraculeuse entre un musicien et un parolier, le poète et romancier breton Yan Kouton.

    Cette rencontre devait en appeler d'autres, à commencer par l’écriture d’un successeur à Aquaplaning.

    28 mois après, le second volet attendu est là. 

    Comme sur Aquaplaning, Happening comporte huit titres, certains dépassant les sept minutes.

    Un soin tout particulier semble avoir été apporté à l'art-work avec une pochette qui frappe les esprits (un homme survolant un décor étrange et mystérieux) , sorte de condensé graphique de ce disque complexe et contrasté.

    Happening démarre par une longue introduction au clavier qui n'est pas sans évoquer les albums d'Archive.

    Une entrée en matière très progressive comme une immersion lente dans l'univers de Gus Musics. 

    Au milieu de titres d'abord difficile, des fulgurances telles que les somptueux « Nox », « A l'entour » » ou « Le Langage Des Choses »possèdent le potentiel pour être diffusées en radio.

    Envoutants, les titres d'Happening laissent échapper une douceur (toute printanière) qui enveloppe l’auditeur pour peu que celui-ci veuille bien s’abandonner à ses chansons en clair-obscur.

    Si le précédent se démarquait par un songwriting exigeant, son successeur bénéficie lui d’une production ambitieuse.

    Gus a en effet fait appel à une vieille connaissance du rock indé hexagonal, Christian Quermalet (Married Monk, Yann Tiersen).

    Un renfort de poids à partir duquel le musicien aura pu donner vie à tous ses désirs.

    Pour le reste, ce que l’on aimait sur Aquaplaning est toujours présent.

    Ce tempo lancinant, cette langueur caractéristique de la musique de Gus Musics et ce timbre grave qui font de ce disque une suite très réussie à Aquaplaning.   

    Happening est un disque ambitieux qui constituera sans aucun doute une étape importante dans le parcours de cet artiste si précieux qu’est Gus Musics.

    Vivement recommandé.

     

                       

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :