• Gros plan : TINDERSTICKS

    En janvier dernier, la bande à Stuart Staples a publié son huitième opus intitulé Falling down a mountain

    Tindersticks, MBPR est fan de la première heure, depuis la première fois où il a entendu Patchwork", "Jism" ou encore "City Sickness" (1993) chez L'ami Bernard Lenoir

    Nous sommes en 2010 donc, soit dix-sept ans après la sortie de leur premier album et la magie Tindersticks opère toujours

    Ce huitième album paru dans l'anonymat quasi général démontre une nouvelle fois toute l'élégance et la classe de ce groupe au songwriting incomparable

    The hungry Saw (l'album précédent) nous avait réconcilié avec le son Tindersticks, celui-ci va plus loin et est un petit sommet tout autant qu'un vrai régal pour les oreilles

    Il suffit d'écouter le morceau "Peanuts" (un duo avec la chanteuse Margaret O' Hara) pour s'en convaincre que ces anglais-là sont comme le bon vin.. ils s'améliorent avec les années

    Les Tindersticks ne seront jamais Vampire Weekend ou MGMT

    Ils ne feront jamais le Grand Journal de Canal Plus

    Tant mieux

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :