• GROS PLAN : BAND OF HORSES

    Ce nom ne vous dit peut être pas grand chose

    Pour les amateurs de pop indie aérienne il n'est pas inconnu

    En 2005 sort un album intitulé « Everything all the time » premier disque d'un nouveau venu originaire des Etats-Unis répondant au nom de Band of Horses

    film en streaming vostfr

    Envoyé par le label mythique Sub Pop (dont la réputation en matière de défricheur de talents n'est plus à démontrer) le combo s'impose en quelques semaines avec notamment un titre majeur du disque « The funeral » (à ne pas confondre avec « Funeral » le premier opus des canadiens d'Arcade Fire)

    En quelques semaines, le morceau devient en quelques semaines un des titres les diffusés sur les radios universitaires américaines

    A tel point que ça en devient pervers et gênant pour le groupe lorsqu'il joiue sur scène, une certaine partie du public venant aux concerts de Band of Horses uniquement pour réclamer « The funeral » un peu comme pour Radiohead à ses débuts et « Creep
    La rançon du succès mais tout de même !

    Deux ans ont passé et Band of Horses est de retour en cette fin d'année avec un second album « Cease to begin » qui a tout du second disque réussi

    Rien n'à changé chez les américains : après quelques arpèges en guise d'intro, on retrouve le son immédiatement identifiable de Band of Horses : mur de guitares lorgnant parfois vers le post rock, surmonté d'une voix au timbre particulier, qui évoque à la fois David Friedman (Mercury Rev) et le vieux de la vieille Roger Hodgson (ex supertramp)

    Mais sur « Cease to begin » on retrouve surtout la capacité de Band of Horses de composer des chansons qui deviennent des hymnes immédiatement

    Cette fois-ci c'est le titre « Cigarettes, Wedding bands » qui reprend le flambeau de «The Funeral » et vous file le grand frisson à la première écoute

    Même tourbillon de guitares, même puissance sonore et surtout même refrain que l'on retient immédiatement

    Vous avez dit fédérateur ?

    Mais sur « Cease to begin » il y a aussi d'autres perles

    Les morceaux « Is there a ghost”, “«Ode to LRC », « No one's gonna love you » sont de vrais bijoux de pop àa la façon des Shins ou de Mercury Rev

    Seul défauty (le même que sur le premier album) ces chansons folk/country un peu plates et mièvres qui n'apportent pas grand chose si ce n'est permettre d'atteindre la durée (encore trop courte) du disque

    Alors capable du meilleur comme du pire Band of Horses ?

    Certains titres étant (le splendide « Islands on the coast ») étant de toute beauté on leur pardonne beaucoup

    Avec cet album, Band of Horses confirme bien qu'il est un des groupes actuels les plus talentueux et un des plus beaux espoirs de la nouvelle scène indé américaine

    A surveiller de près pour les années à venir

    www.myspace.com/bandofhorses


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :