• Ce cher BRETT ANDERSON

    Révélé au début des années quatre-vingt-dix avec Suede, l’anglais a su au fil des années s’imposer comme un des chanteurs les plus doués de sa génération.

    Que l’on aime ou pas le falsetto altier de Brett Anderson, force est de reconnaitre que ce chanteur originaire de Londres appartient à cette catégorie d’artistes que l’on reconnait quasi-instantanément.

    Lorsque que son groupe se sépare il y’a dix ans, on le pense aux portes d’une traversée du désert (que l’on se prend à imaginer longue) tant il est le chef incontesté de cette formation précurseur de la brit pop.

    Erreur. Après un intermède avec The Tears (en collaboration avec son premier guitariste Bernard Butler), l’anglais à la mèche prends son courage à deux mains set se lance dans une carrière solo qui débouchera sur quatre albums publiés entre 2007 et 2012 (dont un petit bijou, Slow attack paru en 2010).

    Quatre galettese et une pop élégante, majestueuse et une musique intimiste parfaite pour les longues soirées d’hiver.

    Hélas,  le succès populaire n’aura pas été au rendez-vous des productions en solo de cet homme cultivé et sans doute attachant.

    Depuis, l’anglais a reformé le groupe qui lui a permis de devenir célèbre.

    Pour le pire et le meilleur ?

     

     


  • Commentaires

    1
    kikine
    Lundi 27 Mai 2013 à 19:33
    Brett
    Brett Andersson a une voix esquise,delicate, savoureuse qui vous emmene en voyage. je l ai decouvert avec Bloodsports, depuis j ai ecoute ses albums precedent qui sont tous aussi delectables et depuis je suis fan, j adore. j espere que le groupe suede s est reforme que pour le meilleur et merci a toi valfoni 77 de nous faire partager a travers ton blogg ton amour de la musique et longue vie a vous deux.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :