• BLOC PARTY : retour en grâce

     

     

    Sans avoir l'air d'y toucher, cela fait maintenant plus de dix ans que Bloc Party s'est révélé au grand public avec son premier album paru en 2002. 

    Bloc Party, c'est ce groupe qui avait enflammé (à tort ou à raison) le microcosme indie avec une musique inspirée du (alors très en vogue) post-punk de la fin des années soixante-dix (l'école Gang of four).

    Depuis, le combo anglais était quelque peu rentré dans le rang avec deux autres albums plus ou moins réussis.

    Aussi, lorsque le groupe annonce son retour avec un quatrième album, je ne suis pas dans tous mes états (tant s'en faut).

    Un premier single débarqué fin août me laissait pourtant penser que le quatuor avait retrouvé l’urgence de ses débuts.

    Espoir...

    Finis les morceaux sucrés calibrés pour les ondes FM, sur ce Four, le groupe remet la sauce et ça fait clairement du bien.

    De « So he begins to lie » à “The healing” les titres énergiques se succèdent les uns après les autres sans que le rythme ne baisse (ou si  peu).  

    BP s’autorise même une petite escapade du côté du rock lourd avec de grosses guitares à la Smashing pumpkings (« Kettling », "Coliseum"). Avec plus ou moins de réussite il faut bien dire.

    Mais c’est lorsqu'il joue cette musique hybride, mélange de post punk et de new wave que le combo londonien se révèle toujours être le plus convaincant.  

    Une bonne surprise donc que ce quatrième album paru en même temps que les nouveaux Two door cinema club et The XX, pour un groupe dont, à vrai dire, je n'attendais plus grand chose.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :