• A SINGER MUST DIE au Grand Théâtre d'Angers

    Vendredi avait lieu la Nuit des Chercheurs, un évènement annuel impulsé par l'Union Européenne et qui rassemble chaque année plusieurs milliers de visiteurs.

    Afin de clôturer cette journée, l'association Terre des Sciences (partenaire de l'évènement) avait décidé de faire appel à un groupe du crû : A Singer Must Die, un sextet originaire du Val de Loire à qui revenait l'honneur de refermer la huitième édition de cet évènement.

    Sur les coups de 22h30, les amateurs de bonne musique et les curieux étaient invités à monter les marches afin de prendre place dans les fauteuils rouges de ce superbe théâtre.

    Rapidement présentés, les six musiciens prennent place sur la grande scène.

    Manuel au chant, un autre Manuel et Romy à la guitare, Olivier (basse, clavier et saxo) et Régis (batterie) composant la section rythmique, Emilie au clavier/vibraphone, les six jeunes gens de ASMD sont venus faire partager au public leur amour de la pop baroque et des univers esthétiques soignés.

    Inspirée des grands noms de la pop anglaise (Beatles, Blur, The Divine Comedy), la musique élégante de cette formation trouve parfaitement sa place dans ce cadre prestigieux.

    Très à l'aise sur scène, le groupe y déploie toute son énergie afin de faire vivre les compositions de son dernier album Venus Parade & More Songs Beyond Love enregistré sous la houlette du célèbre ingénieur du son anglais Ian Caple (Tindersticks, Bashung, Tricky).

    Superbement relevées par des arrangements très sophistiqués, les guitares mordantes font écho à des refrains accrocheurs évoquant The Smiths, le Bowie des débuts ou plus près de nous, Arcade Fire.

    Ambitieuse et à l'écart des modes du moment, la pop baroque jouée par ce groupe se veut pourtant accessible au plus grand nombre ce que confirmera le chaleureux accueil que leur réservera le public ce soir-là.

    Une courte pause et le groupe est de retour le temps d'un encore de trois chansons, dont "As If we could make unique things twice" qui remportera tous les suffrages.

    Le public venu nombreux repartira séduit par cette pop soignée et ces textes interprétés en langue anglaise par le chanteur Manuel Ferrer. 
    A Singer Must Die peut être, mais pas ce soir.

     

    MBPR

     



    Crédit photo : Jérome Sevrette

     

     


  • Commentaires

    1
    Fabien
    Vendredi 4 Octobre 2013 à 10:49
    Merci !
    Je vis à Angers depuis 5 ans, et j'ai un peu de honte de vous avoir découvert sur scène seulement ce soir-là ! Vous rassemblez tout ce que j'aime en pop. Vous avez fait un concert d'une grande beauté, et je n'ai visiblement pas été le seul à avoir été ému. Bravo pour cette présence exceptionnelle qu'on ne croise pas si souvent ! A quand au Chab ? Fabien
    2
    Amélie d'Ange
    Lundi 7 Octobre 2013 à 00:09
    Superbe
    Beaucoup de grâce dans ce live...j'ai été complètement emportée par vos morceaux magnifiques ! merci...Amélie
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :